Skip to content

Points clés

  • L’anémie est très répandue chez les femmes menstruées, notamment en cas de règles abondantes.
  • En effet, les règles abondantes entraînent d’importantes pertes sang et donc de globules rouges et de fer.
  • Or, 40 % des femmes en âge de procréer ont des règles abondantes.
  • Pour prévenir ou lutter contre l’anémie pendant les règles, la composition de votre assiette joue un rôle primordial.
  • Il faut veiller à ses apports en fer, en vitamines B9 et B12, ainsi qu’en vitamine C qui facilite l’absorption ferrique.
  • Certains compléments alimentaires constituent de précieux alliés pour lutter contre l’anémie pendant les règles, tels que la spiruline et la phycocyanine.
  • Enfin, en cas de règles abondantes, changer de contraceptif peut être une piste intéressante.

L’anémie touche un quart de la population mondiale, notamment les femmes. En effet, 4 à 8 % des femmes en âge de procréer sont victimes d’anémie.

Il s’agit d’anémie ferriprive due principalement à des menstruations abondantes ou prolongées. Ce type d’anémie résulte d’une carence importante en fer qui entraîne une fatigue intense.

Si les symptômes peuvent aider à déceler une anémie, seul un bilan sanguin permet d’établir le lien entre règles et anémie.

Découvrez, dans cet article, pourquoi des règles trop longues ou abondantes entraînent de l’anémie, les symptômes de l’anémie ferriprive liée aux règles, mais aussi comment lutter contre l’anémie pendant les menstruations.

 

Les règles abondantes : une cause fréquente d’anémie

 

Règles abondantes, cause d'anémie et de fatigue

 

Le fer est essentiel pour une bonne santé, mais il est difficilement absorbé par l’organisme humain, ce qui peut conduire à des carences et à de l’anémie.

En plus de ce phénomène, les femmes menstruées subissent des pertes de sang mensuelles, plus ou moins abondantes.

Plus vos règles sont longues ou abondantes, plus vous présentez des risques d’anémie ferriprive. Effectivement, les pertes de sang importantes et prolongées sont une cause fréquente d’anémie.

D’ailleurs, 4 à 8 % des femmes réglées souffrent d’anémie ferriprive, c’est-à-dire que leur taux d’hémoglobine est inférieur à la normale de 12 g/dL.

Des “règles dites normales” durent entre 2 et 7 jours pendant lesquels les pertes de sang représentent entre 30 et 40 mL. Dès que les pertes de sang sont supérieures à 50 mL, on parle de “règles abondantes” ou de ménorragie. Au-delà de 80 mL de sang perdu par cycle, il s’agit de règles hémorragiques.

Un quart des femmes en âge de procréer et 40 % des adolescentes ont des règles abondantes qui débouchent régulièrement à une anémie.

De manière générale, les règles sont plus abondantes lors des deux premiers jours.

Mais comment savoir si vous avez des règles abondantes puisqu’il est impossible de quantifier le nombre de millilitres de sang perdu durant chaque cycle ? Il existe des indicateurs :

  • Vous devez changer régulièrement de protections, soit environ toutes les deux heures,
  • Vous avez besoin de doubler les protections,
  • Vous devez changer de protection au cours de la nuit,
  • Vous avez des caillots de sang plus gros qu’une pièce de 50 centimes.

Si les règles abondantes provoquent de l’anémie, sachez que l’inverse est également vrai, c’est-à-dire que l’anémie favorise les règles abondantes et longues, ainsi que des dérèglements du cycle menstruel.

Certaines pathologies favorisent aussi les saignements menstruels abondants, telles que les fibromes, l’endométriose, l’adénomyose ou les polypes.

 

Les symptômes les plus fréquents de l’anémie causée par les règles

L’anémie causée par les règles est dite ferriprive, elle n’est jamais hémorragique, même en cas de règles très abondantes.

Les symptômes les plus fréquents de l’anémie ferriprive liée aux règles sont les suivants :

  • Fatigue persistante,
  • Faiblesse,
  • Essoufflement avec augmentation de la fréquence cardiaque,
  • Baisse de la concentration,
  • Vertiges et étourdissements,
  • Changements au niveau des cheveux (perte, affinement), des ongles (mous, cassants) et de la peau,
  • Pâleur au niveau du visage, des ongles et des muqueuses,
  • Céphalées,
  • Mauvaise circulation sanguine (extrémités froides).

Si les symptômes constituent un bon indicateur, le seul moyen de dépister une anémie est deréaliser un bilan sanguin afin d’analyser les taux d’hémoglobine et de fer dans le sang.

 

Pourquoi les règles alimentent-elles votre anémie ?

Les pertes de sang causées par les règles font chuter vos taux de fer

Le sang contient du fer.

Ainsi, dès que vous avez vos règles, vous perdez du fer. On estime une perte d’environ 50 mg de fer pour chaque 100 mL de sang perdu.

Or, en cas de flux abondant, il est possible de perdre entre 40 et 80 mL de sang au cours de chaque cycle menstruel et entre 2 et 4 mg de fer par jour, ce que l’alimentation ne permet pas toujours de compenser. Des règles hémorragiques peuvent représenter une perte de sang jusqu’à 150 mL.

Les règles font chuter le nombre de globules rouges, qui apportent l’oxygène à votre corps

Lors de vos menstruations, vous perdez plus ou moins de sang, ce qui fait chuter le nombre de globules rouges. Ces saignements correspondent à l’expulsion de la muqueuse utérine, appelée endomètre.

 

Règles abondantes et perte de globules rouges

 

C’est pourquoi plus vos règles sont longues et abondantes, plus le risque d’anémie augmente.

De plus, l’hémoglobine, qui se trouve dans les globules rouges, se compose de fer. Le déficit en fer ralentit ainsi la formation d’hémoglobine et donc le transport de l’oxygène vers les organes.

 

Les moyens de lutter contre l’anémie causée par vos règles

Consommer des aliments riches en fer durant vos règles

Si votre alimentation ne couvre pas vos besoins en fer, vous risquez d’être anémié.

C’est pourquoi le meilleur moyen de prévenir ou de lutter contre l’anémie ferriprive est de consommer des aliments riches en fer, notamment durant vos règles pour compenser les pertes engendrées.

Dans l’alimentation, vous trouverez deux formes de fer :

  • Le fer héminique, contenu dans les produits d’origine animale, tels que la viande, le boudin, les abats, le poisson et les fruits de mer, est absorbé à environ 25 % par l’organisme.
  • Le fer non-héminique, contenu dans les légumineuses, les herbes aromatiques, les oléagineux, les céréales, certains légumes ou le chocolat noir, est plus difficilement assimilable (environ à 10 %).

Afin d’améliorer la biodisponibilité du fer, favorisez les aliments riches en vitamine C comme les agrumes et autres fruits colorés (kiwis, fruits rouges, poivrons…). Au contraire, évitez les tanins que l’on trouve dans le café, le thé et l’alcool.

Inclure de la spiruline dans votre alimentation pour booster votre consommation de fer

Parfois, l’alimentation reste insuffisante pour combler les besoins nutritionnels journaliers et les pertes de fer.

Dans ce cas, vous pouvez opter pour une cure de spiruline, riche en fer végétal. Bien que la spiruline se compose de fer non-héminique, ce dernier est aussi bien assimilé par l’organisme humain que le fer héminique. C’est pourquoi elle constitue une alternative naturelle intéressante pour prévenir et traiter l’anémie liée aux règles.

D’ailleurs, la micro-algue est particulièrement recommandée aux végans et aux végétariens qui, par le biais de leur alimentation, ne consomment aucun produit riche en fer héminique.

Saupoudrer des paillettes de spiruline sur tous vos repas, lors des règles, permet d’augmenter les taux de fer et d’hémoglobine dans le sang. De plus, ce super-aliment favorise l’hématopoïèse, soit la production de cellules sanguines, dont les globules rouges.

Enfin, la spiruline est un anti-inflammatoire naturel qui peut soulager les douleurs menstruelles. Sa composition contribue également à réguler le débit des pertes sanguines si vous avez des règles abondantes.

 

 

Se supplémenter avec de la phycocyanine : l’EPO naturelle qui stimule vos globules rouges

 

Phycocyanine pour prévenir et lutter contre l'anémie pendant les règles

 

Pour compenser la chute du nombre de globules rouges pendant les règles, pensez également à la phycocyanine, une EPO naturelle. En effet, ce pigment antioxydant stimule la fabrication d’hémoglobine et de globules rouges.

 

 

Issue de notre spiruline fraîche, notre phycocyanine présente de nombreuses propriétés, particulièrement appréciables lors des menstrues :

  • Anti-fatigue,
  • Anti-inflammatoire.

Enfin, en cas d’anémie avérée à cause de règles abondantes, il peut être intéressant de combiner la spiruline à la phycocyanine pour profiter de leur double action et d’une meilleure assimilation des micronutriments. C’est pourquoi nous vous proposons le Pack Anémie Haute Assimilation :

 

 

Ce dernier présente de nombreux avantages :

  • Réduction des carences en fer,
  • Anti-fatigue,
  • Boost énergétique et immunitaire,
  • Réduction des inflammations.

 

L’acide folique : un complément alimentaire recommandé en période de règles

Si vous avez des règles abondantes ou une tendance à l’anémie, veillez à ne pas avoir de carence en vitamine B9, également appelée acide folique ou folate.

Vous en trouverez naturellement dans de nombreux aliments, tels que le foie, les abats, les fruits de mer, les légumineuses, les asperges, les épinards ou le riz complet.

Au cas où vos apports en vitamine B9 seraient insuffisants, malgré une alimentation équilibrée et variée, votre médecin peut vous en prescrire sous forme de compléments alimentaires.

Surveillez vos niveaux de vitamine B12 (surtout si vous êtes végan)

L’anémie pendant les règles peut également découler d’une carence en vitamine B12. Cette dernière améliore l’absorption du fer par l’organisme.

Les femmes menstruées, mais aussi et surtout les végans, sont les plus susceptibles de souffrir de carence en vitamine B12, contenue uniquement dans des aliments d’origine animale.

En cas de carence, vous pouvez faire une cure de compléments riches en vitamine B12 sous les recommandations de votre médecin. En cas d’anémie de Biermer, l’apport en vitamine B12 doit se faire par injections intramusculaires.

La pilule contraceptive : une solution aux règles abondantes

Changer de moyen de contraception aide parfois à réduire les écoulements sanguins, notamment si vous portez un stérilet en cuivre qui augmente les pertes de sang et favorise l’anémie.

 

Règles abondantes et contraceptifs

 

Par exemple, votre gynécologue peut vous prescrire une pilule contraceptive ou un traitement hormonal en cas de règles abondantes.

Il existe également d’autres méthodes afin de réguler le flux menstruel comme l’abrasion de la muqueuse utérine (endométrectomie).

 

Conclusion

L’anémie ferriprive est une condition courante chez les femmes menstruées, particulièrement en cas de règles abondantes.

Adopter une alimentation riche en fer, mais aussi certains compléments alimentaires tels que la spiruline, la phycocyanine, les vitamines B9 et B12, peut souvent aider à lutter naturellement contre l’anémie.

Cependant, si vous soupçonnez une anémie ou avez des règles abondantes, il est crucial de consulter un professionnel de santé afin de trouver la solution la plus appropriée. Un bilan sanguin est indispensable pour diagnostiquer une anémie causée par les règles.

Recommandation personnalisée

Quelle cure est faite pour vous ?

Recommandation personnalisée

Quelle cure est faite pour vous ?

Découvrez plus d’articles

Jeûne intermittent : la méthode 16/8

Jeûne intermittent 16/8 : ce que vous devez savoir

À une époque où il n’a jamais été aussi facile de s’alimenter 24h/24, la popularité du jeûne intermittent ne cesse de
Lire la suite
Petits-déjeuners riches en fer : 10 recettes à essayer

Petit-déjeuner riche en fer : 10 recettes à essayer

Le fer est un oligoélément essentiel pour la santé et le bien-être, car il favorise la fabrication des globules rouges et le transport
Lire la suite
Les différents types de collagène et leurs bienfaits

Collagène type 1, 2 ou 3 : quelles différences ?

Le collagène représente environ 30 % du total des protéines contenues dans le corps humain. Ses bienfaits sont nombreux : fermeté et élasticité de
Lire la suite