Skip to content

Manque d’énergie : comment s’en sortir ?

🕐 : 11 minutes

Table des contenus

Points clés

  • Un manque d’énergie passager est souvent bénin.
  • Cependant, quand la baisse de forme s’installe, il convient d’en chercher les causes pour tenter d’aller mieux.
  • Les causes peuvent être multiples : hygiène de vie, surmenage, maladie sous-jacente somatique ou psychologique…
  • Quand la cause est liée à votre environnement ou à votre mode de vie, la mise en place de bonnes habitudes suffit à recadrer le tir.
  • Dans le cas d’une maladie psychologique ou physique, rapprochez-vous de votre médecin.

Vous sentez le manque d’énergie s’installer et ralentir votre rythme au quotidien ?

Les causes d’une baisse de tonus sont multiples. Si un coup de mou passager n’a rien d’alarmant, il est important de veiller à ce qu’il ne s’installe pas indéfiniment.

Dans cet article, on vous donne nos conseils pour retrouver naturellement forme et vitalité.

 

À quel moment peut-on considérer qu’on manque d’énergie ?

Les signes de fatigue et du manque d’énergie sont variés.

S’il est tout à fait normal de se sentir vanné à la fin d’une session de sport ou d’une grosse journée, un manque d’énergie qui s’installe de façon permanente est à surveiller.

Dans ce cas, les conséquences peuvent être physiques ou psychologiques :

  • Lassitude au quotidien,
  • Démotivation,
  • Ennui,
  • Somnolences,
  • Étourdissements,
  • Irritabilité,
  • État de stress,
  • Baisse de la force et des performances physiques,
  • Altération des capacités intellectuelles et cognitives : mémoire, concentration attention, apprentissage, compréhension…,
  • Manque de vigilance, de réactivité et de précision,
  • Risques de chutes et d’accidents,
  • Prise de poids : flemme de faire du sport et de se préparer des plats sains et équilibrés,
  • Dégradation de la santé de la peau : cernes, poches, teint gris ou blafard, peau sèche ou grasse…

Si la baisse de régime dure, elle peut découler sur une fatigue chronique qui devra être traitée par votre médecin.

À long terme, si vous n’écoutez pas les signaux d’alerte de votre corps, vous pourriez souffrir de dépression.

En somme, ne laissez pas la fatigue s’installer et lutter contre les baisses d’énergie progressives et soudaines.

 

Les causes principales du manque d’énergie

À l’image de ses conséquences, les causes d’une baisse d’énergie sont nombreuses.

En effet, si le plus souvent, elles sont liées à votre mode de vie, elles peuvent également découler de maladies sous-jacentes, somatiques ou psychiques. Les facteurs peuvent donc être internes ou externes.

Pour lutter contre le manque d’énergie dû au contexte et à l’environnement, il convient d’adopter une hygiène de vie plus saine : sport, sommeil, alimentation… Quand il provient de causes internes, il est préférable de consulter un médecin qui traitera le problème à la source.

 

Le manque de sommeil : la première cause du manque d’énergie

 

Manque d'énergie : souvent lié au manque de sommeil

 

Cause évidente, le manque de sommeil contribue à la baisse de votre vitalité.

D’après une étude de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, nous avons perdu environ 1h30 de sommeil par nuit en 50 ans et 1 Français sur 3 souffre de troubles du sommeil.

Or, pour se sentir en forme physique et mentale, il faut suffisamment dormir, soit environ 6 à 8h par nuit pour un adulte.

Si les nuits sont assez longues, le problème peut également résider dans la qualité du sommeil. Pour retrouver un sommeil réparateur, on dit stop aux écrans avec lumière bleue (ordinateur, smartphone, tablette…) et aux excitants (café, thé, alcool…) les heures qui précèdent le coucher.

 

Une alimentation pauvre en nutriments : votre assiette est votre première source d’énergie

Votre organisme puise son énergie directement dans votre alimentation.

Ainsi, votre régime alimentaire doit être équilibré pour vous fournir suffisamment de nutriments. L’une des clés pour rester en forme est d’adopter une alimentation ni trop riche, ni trop pauvre. Elle doit aussi être régulière.

Les repas lourds sont difficiles à digérer pour votre corps, c’est pourquoi ils consomment plus d’énergie et causent de la fatigue. Au contraire, un repas trop léger risque de ne pas couvrir tous vos besoins nutritionnels. De plus, vous risquez d’avoir faim. Or, la sensation de faim fatigue également l’organisme.

La dernière cause du manque d’énergie lié à votre alimentation est l’irrégularité. Rythmez votre journée de 3 repas minimum pour avoir assez d’énergie pour tenir du matin au soir : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Mais vous pouvez également faire plus de repas selon vos besoins en énergie, la quantité ingérée et la qualité nutritive de ces derniers.

 

Un manque chronique d’activité physique : se dépenser peut stimuler votre énergie

La sédentarité et le manque d’activité physique engendrent également de la fatigue. Quand on reste trop assis et qu’on ne bouge pas assez, on perd en tonus et en vitalité.

En effet, sans parler de sport, la pratique d’une activité physique modérée et régulière, telle que la marche, le vélo ou même le ménage contribue à rester en bonne santé et à éviter les coups de mou.

 

Un surmenage au travail ou dans la vie de tous les jours : une cause récurrente du manque d’énergie

Nos rythmes de vie actuels sont propices au stress et au surmenage. Or, ces derniers provoquent un manque d’énergie. Chaque année, on dénombre de plus en plus de cas de burn out professionnel et personnel.

 

Manque d'énergie, surmenage professionnel et familial, burn-out

 

De manière générale, le stress a des conséquences importantes sur votre santé et votre bien-être : sommeil, appétit, système immunitaire…

Il vous ronge lentement de l’intérieur et est extrêmement énergivore.

Si le stress occasionnel peut s’avérer stimulant, lorsqu’il s’installe ou devient chronique, il peut jouer sur vos niveaux de tonus et de vitalité.

 

Une activité physique très (trop ?) intense : le surentraînement n’est pas bon pour vous

Si la sédentarité a des effets négatifs sur votre santé et votre bien-être, le sport à outrance peut également s’avérer nocif.

Effectivement, quand on pratique une activité physique trop intense, trop longtemps et/ou trop régulièrement, l’organisme s’oxyde davantage, ce qui est une cause de fatigue.

Retrouvez ici notre article sur le surentraînement, ses symptômes et ses traitements.

 

Une maladie sous-jacente pas encore diagnostiquée : parfois derrière certains manques d’énergie

Quand on se sent fatigué, malgré une bonne hygiène de vie, la cause peut être interne.

En effet, certaines maladies bénignes, mais aussi des pathologies plus graves entraînent un manque d’énergie.

Le rhume, la gastro, la grippe ou toutes les infections légères ou graves causent de la fatigue.

Si vous êtes un peu malade et que vous manquez d’énergie pendant 2 semaines, le temps de la guérison, il n’y a rien d’alarmant. Dans ce cas, il suffit de prendre votre mal en patience et de soigner votre infection.

Par contre, si vous avez une baisse de régime intense et soudaine, ou au contraire, sourde et progressive, nous vous conseillons de consulter votre médecin pour trouver la cause sous-jacente.

Par exemple, l’anémie ferriprive, l’hypothyroïdie et le diabète réduisent le niveau d’énergie. Ces pathologies créent un sentiment de fatigue. Il en va de même avec certains cancers.

Sans être alarmiste non plus, il est préférable de faire des analyses sanguines afin d’écarter les risques d’affection. Selon les résultats, votre médecin traitera la cause de votre fatigue grâce à un médicament, une prise en charge médicale ou une supplémentation.

 

Le manque d’énergie est parfois causé par des maladies mentales comme la dépression

Enfin, la cause sous-jacente peut être de nature psychologique et non somatique.

Certains troubles mentaux comme la dépression ou le burn-out engendrent un sentiment d’épuisement.

 

Les erreurs à ne surtout pas commettre si vous manquez d’énergie

Compenser votre manque d’énergie par la caféine : le meilleur moyen d’être encore plus fatigué

Si la caféine des propriétés stimulantes et excitantes, il convient de ne pas en abuser.

 

Manque d'énergie : le café n'est pas une solution

 

Consommer une ou deux tasses de café quotidiennement ne pose généralement aucun problème chez les personnes qui le supportent. Cependant, quand on est fatigué ou en manque de tonus, on a tendance à forcer les doses.

Or, à fortes doses, le café ou les autres produits caféinés présentent des inconvénients, voire des risques.

De plus, la caféine ne règle pas le problème du manque d’énergie, mais le camoufle. Vous avez l’impression de vous sentir plus tonique et dynamique, mais vous êtes en réalité tout aussi fatigué.

Sachez, par contre, qu’il existe des alternatives naturelles au café pour recharger les batteries sans danger.

Enfin, pour un coup de boost gourmand, pensez au chocolat noir, riche en anti-oxydants et en théobromine !

 

Manger plus de sucre : le boost d’énergie est de courte durée et le sucre cause plus de problèmes qu’il n’en résout

Le sucre est une source d’énergie rapide, mais de courte durée.

De plus, les aliments à forte teneur glycémique produisent des pics glycémiques qui engendrent des étourdissements et des malaises. Les hausses d’énergie sont immédiatement suivies d’une forte baisse énergétique.

Sans compter que les produits riches en sucre sont souvent mauvais pour la santé et n’apportent rien de spécifique pour votre organisme. La surconsommation d’aliments très riches en glucides provoque une résistance à l’insuline.

Assurez-vous donc d’équilibrer votre indice glycémique et de consommer des fibres, des protéines et des lipides en parallèle.

 

Remplacer des bonnes habitudes énergivores comme le sport par du temps de divertissement sur écran

À bout de force, vous pouvez être tenté d’arrêter les activités énergivores, notamment le sport.

Pour autant, n’oubliez pas que les activités sportives contribuent à maintenir un bon niveau d’énergie grâce à ses propriétés sur votre santé physique et mentale.

Néanmoins, si vous êtes trop fatigué ou vous vous sentez malade, il peut être préférable de limiter le sport le temps de bien récupérer.

Dans ce cas, préférez les activités calmes et calmantes telles que méditer, lire, se promener en pleine nature, écouter de la musique à du temps passé sur les écrans.

On sait qu’il peut être tentant de rester lové dans le canapé et de scroller son téléphone à l’infini, mais malheureusement les écrans constituent également une cause de stress et de fatigue. Ils peuvent également nuire à votre sommeil quand ils sont consommés avant le coucher, à cause des lumières bleues.

 

Nos conseils et astuces pour se sortir du manque d’énergie

Mangez sainement et utilisez des compléments alimentaires naturels pour retrouver de l’énergie

Retrouvez de l’énergie passe bien souvent par l’assiette !

En effet, votre organisme puise son énergie de ce que vous mangez. Ainsi, l’une des clés pour se remettre en forme consiste à rééquilibrer son alimentation et à combler ses besoins énergétiques.

Privilégiez une alimentation saine et équilibrée, riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants, ainsi qu’un rythme de repas adapté, régulier et suffisant. Pensez à la règle de 3 et alliez glucides (féculents), protéines et fibres.

Buvez également suffisamment d’eau. L’hydratation est une source indispensable d’énergie, car elle aide à absorber les nutriments.

Au besoin, complétez votre régime alimentaire par une cure de compléments, car les carences peuvent provoquer une certaine baisse d’énergie.

Par exemple, si votre manque d’énergie provient de carences nutritionnelles, nous vous conseillons d’entamer un rééquilibrage alimentaire grâce à une cure de spiruline. Notre spiruline en paillettes a subi le moins de transformations possibles pour apporter un maximum de nutriments : fer, protéines, vitamines B, magnésium…

Pour les gros coups de mou, les bienfaits de la phycocyanine restent une valeur sûre aux propriétés scientifiquement prouvées.

 

Couchez-vous plus tôt pour bénéficier des heures de sommeil les plus réparatrices

Parfois, même si l’on pense dormir assez, ce n’est toujours pas suffisant, car on dort mal.

Pour un sommeil réparateur, couchez-vous plus tôt. Le saviez-vous ? La qualité du sommeil est meilleure quand on s’endort avant minuit.

Chaque semaine, tentez de vous coucher 15 minutes plus tôt jusqu’à ce que vous trouviez le rythme qui vous convient. Dès que vous vous sentirez frais et énergique au réveil, c’est que vous aurez dormi la quantité de sommeil optimale pour vous.

On vous conseille également d’adopter une routine du sommeil, c’est-à-dire de vous coucher et de vous lever tous les jours vers la même heure et ce même le week-end.

Enfin, pour un sommeil réparateur, évitez la consommation d’excitants comme le café dès le début d’après-midi et d’écrans au moins deux heures avant le coucher. La pratique sportive trop tardive est également déconseillée, car elle peut être excitante. Enfin, ne mangez pas trop pour le dîner et ne surchauffez pas la pièce où vous dormez.

 

Intégrez le sport dans votre routine régulière, mais à intensité et fréquence raisonnables

Pratiquer une activité physique est indispensable pour bien dormir et se sentir plus énergique.

En effet, lors de la pratique sportive et après, notre corps libère des hormones comme la sérotonine, la dopamine, l’endorphine et la noradrénaline qui vous procurent tonus et bien-être tout au long de la journée. Le sport contribue à accélérer le fonctionnement de votre organisme pour un réel coup de boost.

 

Pratiquer une activité physique, indispensable pour ne pas manquer d'néergie

 

D’après une étude de l’Université de l’Etat de Géorgie en 2008, les scientifiques américains ont décelé que 20 minutes de vélo d’appartement à un rythme peu intense suffisent à augmenter de 20% le niveau d’énergie des sujets et de réduire de 65% leur sensation de fatigue.

Attention toutefois à faire du sport de manière raisonnable. Il vaut mieux privilégier les séances courtes et à intensité modérée. La régularité est essentielle pour bénéficier des bienfaits de l’exercice physique. Retrouvez ici nos astuces pour reprendre le sport.

Pour les moins sportifs, il existe des solutions pour ne pas rester sédentaire. Par exemple, faites un maximum de vos déplacements à pied ou à vélo. L’OMS recommande de parcourir 10 000 pas par jour.

Pensez aussi aux sessions de ménage énergiques ou aux activités plus douces et relaxantes comme le yoga.

Les activités en plein air présentent un double avantage, car elles permettent de vous aérer et de faire le plein de luminosité et de vitamine D. En hiver, on serait entre 25 à 35% à souffrir d’un manque de lumière naturelle, une source d’énergie essentielle à la bonne humeur et à la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

 

Limitez votre consommation d’écrans qui ont tendance à créer de la fatigue mentale

Les écrans, notamment l’utilisation des réseaux sociaux, sont source de stress et de fatigue mentale.

De plus, si vous vous exposez à la lumière bleue des écrans peu de temps avant le coucher, vous prenez le risque de moins bien dormir.

De manière générale, limiter sa consommation d’écrans permet de retrouver davantage d’énergie.

 

Réduisez les sources de stress

Quand le manque de tonus découle du stress, qu’il soit professionnel ou personnel, il convient d’en réduire les sources, car il mine la vitalité.

Nous venons de mentionner les écrans qui ne sont malheureusement pas l’unique source de stress de nos quotidiens !

Pour cela, l’organisation constitue l’une des clés du problème. En effet, en optimisant son organisation, il est parfois possible de réduire considérablement le stress du quotidien. Par exemple, on fait des to-do-list, on note tout dans son agenda, on prépare en fin de journée la journée suivante, on ne surcharge pas son emploi du temps pour laisser de la place aux imprévus…

Quand vous arrêtez de travailler, coupez toutes vos notifications professionnelles. Octroyez vous de vrais temps de pause sans penser à votre boulot.

Vous pouvez également essayer les exercices de respiration et de relaxation.

 

Écoutez de la musique qui vous booste ou qui vous calme suivant vos besoins

 

Ecouter de la musique pour vous calmer ou vous booster

 

La musique stimule naturellement notre cerveau qui sécrète alors davantage de dopamine et de noradrénaline, les hormones de la concentration et de l’excitation. C’est pourquoi quand on écoute de la musique, on peut se sentir plus calme ou, au contraire, reboosté.

 

Passez du temps en famille, entre amis ou avec vos animaux de compagnie pour retrouver joie et bonne humeur

Mais surtout, faites ce que vous aimez pour offrir un temps de relâchement à votre corps et votre cerveau : danser, aller voir des amis, passer du temps avec votre famille…

 

Moments en famille ou entre amis pour se rebooster

 

L’enthousiasme et la joie sont de véritables remèdes contre le stress et la fatigue. En gardant une attitude positive, vous pouvez retrouver la forme et faire le plein d’énergie grâce à la production hormonale (encore elle !) : sérotonine, adrénaline, ocytocine, dopamine…

Les humains sont des “animaux sociaux”. On a donc besoin d’être entouré, de voir les gens qu’on aime pour être heureux et au top de sa forme ! Les interactions sociales sont indispensables pour nous stimuler.

Une étude de l’Université du Nebraska à Lincoln établit qu’une douzaine de minutes de rigolade suffit à augmenter notre niveau d’énergie.

 

Consultez un professionnel de la santé mentale si vous pensez être en dépression

Si malgré tous ces conseils, vous ne parvenez pas à vous sentir mieux, demandez conseil à un médecin pour vous assurez que la cause ne soit pas liée à une maladie sous-jacente, somatique ou psychique.

La dépression provoque une fatigue chronique et un abattement. Une rapide prise en charge peut vous aider à ne pas succomber à une profonde phase de détresse.

 

Conclusion

En somme, il est tout à fait normal de ressentir des phases de manque d’énergie tout au long de sa vie. Le problème se pose quand ces phases traînent et/ou reviennent trop fréquemment.

Voici un petit mémo pour retrouver tonus et vitalité naturellement :

  • Mangez équilibré et à heures régulières,
  • Couchez-vous tôt et à heure fixe,
  • Réveillez-vous à heure régulière,
  • Arrêtez les écrans à 20h,
  • Dînez léger,
  • Pratiquez une activité sportive régulière et modérée,
  • Aérez-vous,
  • Exposez-vous à la lumière du soleil en hiver,
  • Compartimentez travail et vie personnelle,

Si, malgré ces astuces, vous vous sentez toujours fatigué, consultez votre médecin.

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir quel produit Performe est fait pour vous

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir
quel produit Performe est fait pour vous

Plus d’articles sur la Phycocyanine

Vitamines et compléments alimentaires anti-fatigue

Vitamines et compléments contre la fatigue : les plus puissants

Vitamines et compléments contre la fatigue : les plus puissants La fatigue, souvent décrite par un affaiblissement général de l’organisme, n’est pas une simple sensation, mais un état qualifié d’asthénie. Parmi les symptômes les plus fréquents, on observe une
En savoir plus
Compléments alimentaires et dangers

Compléments alimentaires dangereux : quels sont-ils ?

L’engouement pour les compléments alimentaires est indéniable, que ce soit pour maigrir, booster ses performances physiques et intellectuelles, renforcer ses défenses immunitaires et son tonus, mieux dormir ou digérer… Effectivement, d’après Synadiet, plus de 50% des Français en
En savoir plus
Marathon sans entraînement : possible ou suicidaire ?

Marathon (ou semi) sans entraînement : possible ou suicidaire ?

Vous vous êtes inscrit il y a des mois à un marathon en pensant avoir tout le temps nécessaire pour vous entraîner, mais la vie en a décidé autrement ? Ou vous avez peut-être vu
En savoir plus