Skip to content

Collagène type 1, 2 ou 3 : quelles différences ?

🕐 : 11 minutes

Sommaire

Points clés

  • Le collagène est synthétisé naturellement par l’organisme humain.
  • Sa production décline chaque année d’1 % à partir de 25 ans, menant à une perte de 75 % à 80 ans.
  • Pourtant, cette protéine est essentielle pour la santé de la peau et des articulations.
  • Il est possible de compenser naturellement la perte de collagène grâce à l’alimentation et à des compléments alimentaires.

Le collagène représente environ 30 % du total des protéines contenues dans le corps humain.

Ses bienfaits sont nombreux : fermeté et élasticité de la peau, santé des cheveux, des articulations, des os et des muscles, prévention des troubles circulatoires et cardio-vasculaires.

Cependant, quand on vieillit, notre production de collagène diminue. Ainsi, à 80 ans, la perte s’élève à 75 %. Ce déclin correspond au vieillissement naturel, ce qui altère l’aspect de la peau et la motricité des articulations.

Bien que certains aliments contiennent naturellement du collagène, ils ne suffisent pas toujours à combler nos besoins. C’est pourquoi de nombreux compléments alimentaires inondent désormais le marché. Mais comment choisir parmi cette offre pléthorique celui qui nous convient le mieux ?

Qu’est-ce que le collagène ?

 

Complément alimentaire : collagène

 

Le collagène est la principale protéine du corps humain et représente environ un tiers de la masse protéique totale. Cette macro-protéine fibreuse se compose de chaînes d’acides aminés.

On le trouve naturellement au niveau de la peau, des os, des articulations, des cartilages, des muscles, des ligaments et des tendons, mais aussi des vaisseaux sanguins, des dents, des gencives, de la cornée (yeux), des organes internes et du cerveau.

Étymologiquement, le mot collagène vient du grec “kólla” qui se traduit “colle”. En effet, le collagène est la “colle” qui solidarise ensemble tous ces éléments.

Indispensable pour la bonne santé de la peau, des articulations et des muscles, la synthèse de collagène tend malheureusement à réduire d’1 % chaque année après 25 ans et sa dégradation par les collagénases (enzymes) à augmenter avec l’âge.

Néanmoins, pas de panique, il existe des moyens naturels de booster sa production. On compte aujourd’hui 29 collagènes différents, dont les principaux sont les collagènes de types 1, 2 et 3. Chacun d’entre eux possède sa propre structure, se trouve dans des organes particuliers et exerce des fonctions différentes.

 

Les différents types de collagène

Le collagène de type 1 : l’allié des cheveux, de la peau et des os

Le collagène de type 1 est le plus abondant de l’organisme humain, car il représente 90 % de l’ensemble des collagènes.

On le trouve principalement dans les tissus conjonctifs comme :

  • La peau,
  • Les os,
  • Le tube digestif,
  • Les ligaments,
  • Les tendons,
  • La cornée des yeux,
  • Les dents,

Composé de trois chaînes polypeptidiques en forme d’hélices, il est extrêmement résistant à l’étirement.

Les sources naturelles de collagène de type 1

Le collagène de type 1 est naturellement présent dans certains aliments d’origine animale, tels que :

  • La viande,
  • Le poisson,
  • Le blanc d’œuf,
  • Les produits laitiers,
  • Les bouillons d’os,
  • La gélatine.

Les principaux bienfaits du collagène de type 1

Grâce à son action anti-âge, le collagène de type 1 est connu pour ses bienfaits sur la peau, mais aussi sur les cheveux et les ongles.

Voici ces principales propriétés :

  • Maintien de la structure des tissus : ce collagène forme des fibres résistantes qui procurent aux tissus leur structure et résilience.
  • Amélioration de l’élasticité des tissus : sa structure moléculaire favorise une meilleure élasticité et extensibilité des tissus, tels que la peau, les tendons et les ligaments. Il contribue ainsi à atténuer les signes du vieillissement en donnant à la peau davantage de fermeté et de tonicité. Aussi, le collagène de type 1 permet de prévenir les risques de blessures.
  • Résistance et régénération de la masse osseuse : composant majeur des tissus osseux, ce collagène leur confère leur résistance. De plus, il favorise la régénération osseuse et prévient la perte de densité osseuse causée par le vieillissement.
  • Croissance et beauté des cheveux et des ongles : le collagène de type 1 contribue à la pousse des ongles et des cheveux. De plus, il favorise leur beauté. Par exemple, il procure aux cheveux plus de densité et de brillance, quant aux ongles, il les renforce.
  • Cicatrisation des plaies : ce collagène participe à la régénération des zones endommagées, ce qui permet à la peau de bien cicatriser.

Ainsi, le collagène de type 1 joue un rôle majeur dans la cicatrisation et la santé de la peau, des cheveux, des ongles, des os et des articulations.

Au fil des années, la synthèse de collagène natif de type 1 baisse, ce qui entraîne l’apparition de rides, le relâchement cutané, des difficultés de cicatrisation et une réduction de la densité osseuse.

Collagène de type 2 : pour les cartilages et les articulations

Deuxième collagène le plus abondant dans l’organisme humain, le collagène de type 2 se trouve majoritairement dans les tendons, les ligaments, mais aussi les cartilages autour des articulations synoviales.

Moins élastique que le collagène de type 1, il procure néanmoins flexibilité et résistance aux articulations.

Les sources naturelles de collagène de type 2

Si l’on trouve principalement le collagène de type 1 dans les tissus conjonctifs des animaux, le collagène de type 2 est davantage présent dans les cartilages :

  • Cartilages de poulet ou de bovin,
  • Gélatine d’os et de tissus.

D’autres aliments ne contiennent pas de collagène de type 2, mais en favorise la production comme :

  • Les algues, telles que la spiruline et la chlorella.
  • Les bouillons d’os.

Les bienfaits du collagène de type 2

Le collagène de type 2 est la référence en matière de santé articulaire.

 

Santé articulaire

 

En favorisant la production du cartilage, ce collagène aide à maintenir le fonctionnement des articulations : structure solide et élastique, mobilité articulaire, prévention et soulagement des douleurs articulaires, amélioration des signes de l’arthrose…

Le collagène de type 2 joue un rôle essentiel dans le confort articulaire grâce à plusieurs actions et propriétés :

  • Action anti-inflammatoire : le collagène atténue les douleurs articulaires en réduisant les inflammations liées à l’usure des cartilages, mais aussi en stimulant la production de cartilage.
  • Prévention de l’arthrose : l’arthrose découle d’une dégradation du cartilage qui provoque des inflammations et des douleurs, mais aussi une perte de la mobilité. En favorisant la production de chondrocytes, le collagène de type 2 participe à la réparation et à la régénération du cartilage endommagé et donc à limiter la progression de l’arthrose.
  • Amélioration de la lubrification et de la fonction articulaire : le collagène de type 2 participe à la flexibilité et à la mobilité des articulations, ce qui permet de bouger vos articulations en douceur. Ce collagène contribue également à réduire les raideurs matinales et à accroître l’amplitude des mouvements. Grâce à une meilleure lubrification des articulations, vous bénéficiez d’une plus grande souplesse et mobilité articulaire.

Collagène de type 3 : idéal pour les organes et les muscles

Le collagène de type 3 se compose de fibres réticulaires. On le trouve principalement dans la matrice extracellulaire de la peau et des organes internes comme les vaisseaux sanguins, les poumons, les tissus musculaires.

Une carence en collagène de type 3 entraîne un risque plus élevé de rupture des vaisseaux sanguins ou une mort précoce.

Sources naturelles de collagène de type 3

Certains aliments d’origine animale sont riches en collagène de type 3 :

  • Les abats : foie, reins, tripes,
  • Les cartilages de poulet ou de bovin,
  • La gélatine,
  • Les algues comme la spiruline et la chlorella,
  • Le bouillon d’os.

Les bienfaits du collagène de type 3

Le collagène de type 3 agit principalement sur les tissus de l’organisme, ce qui lui procure plusieurs bienfaits :

  • Régénération musculaire : ce type de collagène favorise le maintien de la structure et du fonctionnement musculaire,mais aussi la réparation des muscles suite à une blessure.
  • Maintien de la structure de certains organes, tels que les intestins et les poumons.
  • Santé de la peau : le collagène de type 3 procure à votre peau souplesse, élasticité, résistance et fermeté. De plus, il aide à maintenir la peau hydratée, ce qui retarde les signes de l’âge, tels que les rides et les ridules.
  • Prévention des troubles circulatoires et cardio-vasculaires : composant majeur des vaisseaux sanguins, ce collagène offre à ces derniers plus de résistance et d’élasticité, ce qui permet de fluidifier la circulation sanguine et de limiter les risques cardio-vasculaires.

 

Comparaison entre les différent types de collagène

 

Types de collagène

Collagène type 1

Collagène type 2

Collagène type 3

Pour qui ? Cheveux, peau et ongles abîmés Arthrose

Douleurs articulaires

Sportifs 

Signes de vieillissement

Problèmes circulatoires et cardio-vasculaires

Bienfaits Maintien de la structure des tissus

 

Amélioration de l’élasticité des tissus

 

Résistance et régénération de la masse osseuse

Croissance et beauté des cheveux et des ongles

Cicatrisation des plaies

Action anti-inflammatoire

Prévention de l’arthrose

Amélioration de la lubrification et de la fonction articulaire 

Régénération musculaire 

Maintien de la structure de certains organes, tels que les intestins et les poumons.

Santé de la peau 

Prévention des troubles circulatoires et cardio-vasculaires

Source naturelle Viande

Poissons

Blanc d’œuf

Produits laitiers

Bouillons d’os

Gélatine.

Cartilages de poulet ou de bovin

Gélatine d’os et de tissus

Abats : foie, reins, tripes

Cartilages de poulet ou de bovin

Gélatine

Algues : spiruline et chlorella

Bouillon d’os

Meilleure forme de complémentation

Collagène marin

Poudre hydrolysée

Durée cure

Minimum 3 mois

1 à 2 cures annuelle(s) d’une durée de 3 mois dès 25 ans 

2 à 3 cures de 3 mois par an dès 35 ans

2 à 3 cures de 5 mois par an dès 50 ans 

Posologie

2,5 g à 10 g par jour

Risques

Mauvaise qualité de certains compléments alimentaires

Rares troubles digestifs

Risques allergiques 

Risques légers pour le foie (en cas de surdosage)

 

Parmi les autres différences entre les différents types de collagène, on peut citer leur structure moléculaire et leur localisation dans l’organisme.

 

Conseils pour choisir un collagène de bonne qualité, quel que soit le type

Quel que soit le type de collagène, choisissez des compléments alimentaires de qualité, car tous ne se valent pas.

La marque du complément alimentaire peut être un gage de qualité. Cette dernière doit présenter de manière transparente son processus de fabrication et son approvisionnement. Certains collagènes sont testés et certifiés par des organismes tiers.

Enfin, sélectionnez le type de collagène qui vous convient en fonction de vos besoins.

Surveillez la provenance du collagène, qu’il soit marin, bovin ou autre

Qu’il soit d’origine bovine ou marine, prêtez attention à la source du collagène.

 

Consommer du collagène pour la santé de votre peau et de vos articulations

 

Le collagène est toujours un produit d’origine animale. C’est pourquoi il convient de sélectionner du collagène issus d’animaux (bovins, porcins) ou poissons nourris de façon naturelle, sans antibiotique ou hormone.

On voit de plus en plus sur le marché des collagènes végétaux. Sachez qu’il ne s’agit pas à proprement parler de collagène. En fait, ces compléments alimentaires combinent différents ingrédients (plantes, vitamines, minéraux, antioxydants) afin de stimuler la production naturelle de collagène.

De plus en plus, on favorise le collagène marin pour diverses raisons :

  • Meilleure assimilation grâce à sa structure proche du collagène humain,
  • Écoresponsabilité : sources vertueuses et valorisation des produits de pêche, traçabilité des matières premières, faibles émissions de CO2, moins d’émissions de gaz à effet de serre
  • Compatibilité culturelle : basée sur des considérations culturelles et religieuses.

 

Attention à l’hydrolyse qui influence son absorption par votre corps

La forme du collagène influe également sur sa qualité et biodisponibilité.

On en trouve 3 sortes :

  • Natif : extrait à partir de tissus conjonctifs animaux, sans transformation,
  • Solubilisé : forme liquide,
  • Hydrolysé et peptides de collagène : décomposition en plus petits fragments.

Moins brut que le collagène natif, le collagène hydrolysé permet une assimilation optimale par le corps humain, car cette forme est plus soluble et stable. En effet, le collagène est à l’état naturel une grosse molécule, insoluble dans l’eau et difficilement absorbée par la paroi intestinale.

C’est pourquoi nous vous recommandons d’opter pour un collagène marin hydrolysé à faible poids moléculaire (2000 Da) pour faciliter sa digestion. Lorsque les peptides de collagène traversent la barrière intestinale, ils passent dans la circulation sanguine sous forme d’oligopeptides. Dès que ces derniers atteignent leurs cibles, telles que la peau et les tissus, ils boostent la mobilité et la prolifération des fibroblastes (cellules des tissus conjonctifs) et la production de collagène.

Pour que l’hydrolysat soit de qualité, vous devez veiller à la température et au temps d’hydrolyse, mais aussi à leur profil, c’est-à-dire leur composition en acides aminés.

 

Comment maximiser les effets du collagène de type 1, 2 et 3 au quotidien ?

Consommer des aliments riches en collagène : une bonne pratique de long terme

 

Aliments riches en collagène

 

Certains aliments sont naturellement riches en collagène ou stimulent sa synthèse comme :

  • Le bouillon d’os et de cartilage,
  • Les œufs,
  • La viande maigre,
  • Les viandes grasses,
  • Les aliments riches en oméga-3 : saumon, oléagineux et graines,
  • Et les aliments riches en vitamine C : baies (fraises, myrtilles, framboises), poivron rouge, agrumes.

Maintenir une alimentation équilibrée vous permet de maximiser les bienfaits du collagène et de stimuler sa production sur le long terme.

Cependant, notre alimentation moderne contient de moins en moins de collagène, car nous consommons moins de plats à base de peau, de tendons, d’os et de cartilages. Elle est donc souvent insuffisante pour combler les 1 % de perte annuelle. De plus, le collagène natif est difficilement assimilé par notre organisme.

C’est pourquoi il est nécessaire de recourir à une supplémentation.

La consommation de compléments alimentaires : le plus simple pour augmenter les différents types de collagène

Pour augmenter les différents types de collagène, de manière ciblée et efficace, la meilleure solution est de faire une cure de compléments alimentaires de collagène.

Il convient de choisir un produit de qualité du type de collagène qui répond à vos besoins : améliorer l’élasticité de votre peau avec du collagène de type 1 et 3, retrouver votre confort articulaire avec du collagène de type 2.

On trouve désormais sur le marché une multitude de produits à base collagène de qualité et de formes variées : gélules, capsules, comprimés, poudre, liquide, crème.

Nous vous conseillons d’opter pour du collagène marin hydrolysé pour une biodisponibilité optimale. Souvent proposé sous forme de poudre, ce type de complément alimentaire est rendu plus assimilable grâce au processus de l’hydrolyse qui fragmente la molécule de collagène en peptides. Les peptides de collagène ont un faible poids moléculaire, ce qui facilite leur absorption par la paroi intestinale. Plusieurs études scientifiques prouvent que cette forme de collagène permet de bénéficier au maximum de son action globale.

 

Collagène marin type 1 et 3 – Performe

 

Collagène marin Performe : collagène de type 1 et 3 avec vitamine C

 

Notre collagène marin regroupe du collagène de type 1 et 3 Naticol®. Il est pur, extrêmement soluble, testé cliniquement et labellisé Friend of the Sea. Hydrolysé à 2000 DA et combiné à la vitamine C, il garantit une haute assimilation. La vitamine C contribue également à stimuler la synthèse naturelle de collagène au sein de l’organisme.

 

 

On conseille ce complément alimentaire principalement pour la santé de la peau, car il favorise l’hydratation de la peau en profondeur, le maintien de l’élasticité et de la fermeté de la peau. Il s’avère aussi utile pour soulager l’inconfort articulaire et protéger les articulations et le cartilage.

Concernant la posologie, consommez 5 g de collagène par jour, soit une cuillère doseuse, à diluer dans n’importe quelle boisson pour retrouver une peau, des cheveux et des ongles sains. En cas de douleurs articulaires ou pour les sportifs, prenez-en chaque jour 10 g, soit 2 cuillères doseuses à mélanger à votre boisson préférée.

Une cure de collagène dure environ 3 mois pour obtenir des résultats sur le long terme. Les premiers effets se font généralement ressentir entre 1 et 3 mois selon la personne.

 

Combiner le collagène avec d’autres compléments alimentaires pour un effet combo

Notre collagène marin s’allie à la vitamine C pour améliorer la biodisponibilité et stimuler la formation de collagène. Si vous consommez un autre produit à base de collagène, nous vous recommandons de le combiner à une cure de vitamine C ou à une alimentation riche en cette vitamine.

Associer le collagène marin et l’acide hyaluronique pour un effet anti-aging sur tous les plans. Vous retrouverez une peau rajeunie, ferme et flexible, et réduirez les douleurs articulaires, grâce aux propriétés anti-inflammatoires des deux substances.

Vous pouvez également ajouter de la vitamine C à ce duo pour un teint éclatant, une peau saine, ferme, élastique, hydratée en profondeur et réduire les signes de l’âge.

Favorisez la formation et la réparation du cartilage en combinant collagène et glucosamine. Ce combo est particulièrement adapté aux personnes souffrant d’arthrite.

Régénérez vos tissus et garantissez un fonctionnement optimal de vos os, cartilages et muscles grâce à la combinaison du collagène et du magnésium.

L’alliance du collagène avec de la vitamine C et de la levure de bière est également intéressante pour la beauté de la peau, des cheveux, des ongles. Cette combinaison favorise aussi la souplesse des articulations et la densité osseuse.

Combiner le collagène et la spiruline permet de bénéficier des propriétés des deux molécules, ce qui est particulièrement intéressant pour les sportifs :

  • Améliorer la récupération et les performances sportives,
  • Limiter les douleurs articulaires et la dégradation des tissus,
  • Avoir une peau belle et saine.

 

 

Risques et contre-indications des collagènes de type 1, 2 et 3

Les compléments alimentaires de collagène de type 1, 2 et 3 ne provoquent que rarement des effets secondaires. En cas de non-respect de la posologie, il est possible d’observer des troubles digestifs chez certaines personnes.

Contrairement aux idées reçues, le collagène ne fait pas grossir et n’est pas dangereux pour le foie lors du respect des doses recommandées.

L’un des risques majeurs semble donc être le risque allergique. Effectivement, les personnes allergiques aux produits de la mer ne doivent pas consommer de collagène marin.

Si les supplémentations de collagène ne présentent pas de danger apparent, recourir à des compléments de piètre qualité peut s’avérer néfaste pour la santé (présence de métaux lourds, impuretés…)

Comme pour tous les compléments alimentaires, nous recommandons aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes sous médication ou fragiles (maladies chroniques et auto-immunes, insuffisance rénale, hypercalcémie, chirurgie récente…) de demander l’avis à leur médecin avant d’entamer une cure.

Pour rappel, le collagène ne convient pas aux personnes suivant un régime végétarien ou végétalien. Même si cela n’est pas dangereux, il n’y a aucun intérêt pour les personnes de moins de 25 ans d’en consommer.

 

Conclusion

L’importance du collagène pour votre santé est indéniable. Qu’il s’agisse de la santé de vos articulations, de votre peau, de vos os, de vos muscles ou de vos vaisseaux sanguins, il est le pilier de votre bien-être.

En comprenant les différents types et qualités de collagène, vous pouvez choisir judicieusement le complément alimentaire adapté à vos besoins et ainsi repousser les limites et les signes du vieillissement.

Recommandation personnalisée

Quelle cure est faite pour vous ?

Recommandation personnalisée

Quelle cure est faite pour vous ?

Découvrez plus d’articles

Jeûne intermittent : la méthode 16/8

Jeûne intermittent 16/8 : ce que vous devez savoir

À une époque où il n’a jamais été aussi facile de s’alimenter 24h/24, la popularité du jeûne intermittent ne cesse de
Lire la suite
Petits-déjeuners riches en fer : 10 recettes à essayer

Petit-déjeuner riche en fer : 10 recettes à essayer

Le fer est un oligoélément essentiel pour la santé et le bien-être, car il favorise la fabrication des globules rouges et le transport
Lire la suite
Utiliser la spiruline contre l'anémie

Utiliser la spiruline contre l’anémie

L’anémie, problème de santé publique majeur, affecte un quart de la population mondiale, principalement les enfants ainsi que les femmes menstruées
Lire la suite