Skip to content

Quels compléments alimentaires et vitamines prendre en hiver ?

Points clés

  • Avec le froid, le manque de luminosité et la recrudescence de virus, l’hiver met votre organisme à rude épreuve.
  • Votre système immunitaire doit assurer, bien qu’il soit fragilisé par le froid.
  • Pour ne rien arranger, on a tendance à se réconforter avec une alimentation plus riche, ce qui ralentit la digestion et peut créer des carences.
  • C’est pourquoi la saison hivernale est propice à la fatigue, à la déprime et à la transmission de maladies.
  • Afin de bien préparer l’hiver, on vous conseille d’adopter une alimentation équilibrée.
  • Les cures de vitamines et de compléments alimentaires naturels peuvent également vous donner un coup de pouce.

La saison hivernale marque le retour d’un certain nombre de virus. Notre système immunitaire est fortement sollicité, alors qu’il est souvent affaibli par le froid, une alimentation inadaptée et des carences.

De plus, la saison est propice à la fatigue et à la déprime.

Le froid, le manque de luminosité, le stress et la vie en intérieur sont autant de facteurs qui affectent l’organisme.

Vous pensez manger équilibré, mais tombez quand même malade ? Des cures de vitamines, d’oligo-éléments ou d’autres compléments naturels peuvent vous aider à affronter l’hiver et ses maux sans encombre.

 

Les problèmes qui peuvent survenir dans votre organisme à l’arrivée de l’hiver

La fatigue : un symptôme très courant lorsque l’hiver est en route

Le manque de luminosité et l’arrivée du froid causent souvent de la fatigue. C’est ce qu’on appelle la fatigue hivernale ou automnale, dont les principaux symptômes sont :

  • Des réveils difficiles,
  • Une fatigue matinale,
  • Une perte de l’élan vital,
  • Un manque de concentration, de motivation et de tonus,
  • Un besoin de manger plus et plus riche,
  • De la lassitude.

En hiver, les jours raccourcissent et s’assombrissent, ce qui a un impact direct sur notre horloge biologique ou circadienne. Celle-ci agit sur certaines fonctions de l’organisme, impliquées dans notre humeur, notre appétit, notre métabolisme et notre sommeil.

Notre rythme circadien repose sur un cycle de 24h. Il intervient dans la sécrétion de la sérotonine (hormone du bien-être et de l’éveil) et de la mélatonine (hormone du sommeil). Les fluctuations hormonales sont régies par la lumière du jour. Quand notre rétine capte la lumière, elle stimule la sécrétion de sérotonine. Au contraire, avec la baisse de luminosité, notre organisme sécrète davantage de mélatonine.

Ainsi, notre horloge circadienne, désynchronisée, produit plus de mélatonine et moins de sérotonine, ce qui entraîne fatigue et sautes d’humeur.

Autre cause de fatigue, notre corps doit se battre contre davantage d’agents pathogènes lorsqu’il fait froid et que l’on vit enfermé.

De plus, en hiver, on a tendance à opter pour une alimentation de réconfort, déséquilibrée et riche. Tartiflettes, raclettes, fondues, plats en sauce… Ce type de mets est difficile à digérer, ce qui fatigue également l’organisme. Retrouvez, à ce sujet, notre article sur la corrélation entre digestion et fatigue.

Enfin, le froid ne motive pas à pratiquer d’exercices physiques. Or, la sédentarité épuise, alors que le sport stimule la sécrétion d’hormones du bien-être et de la vitalité : sérotonine, dopamine, endorphine…

La déprime : expérimentée par de nombreuses personnes en hiver

 

Déprime hivernale

 

Comme pour la fatigue, le manque de luminosité est la cause principale de la dépression saisonnière, car elle impacte la production des hormones du bien-être et du bonheur : la sérotonine et l’endorphine.

Pour ne rien arranger, le froid et le mauvais temps découragent la pratique sportive, notamment en extérieur, pourtant garante d’énergie et de positivité.

On reconnaît un blues hivernal par différents symptômes :

  • Fatigue : difficultés à se réveiller et somnolences diurnes,
  • Humeur triste et maussade, voire dépression et idées noires,
  • Irritabilité et sautes d’humeur,
  • Manque d’initiative et perte d’intérêt,
  • Baisse de la concentration et de la productivité,
  • Baisse de la lidido,
  • Tendance à s’isoler,
  • Stress et anxiété,

Un système immunitaire aux abois : l’hiver est plein de virus

Déprime, fatigue… Le manque de luminosité et le déficit en vitamine D rendent aussi le système immunitaire plus vulnérable aux virus, tandis que l’hiver est la saison de tous les maux : grippe, rhume, gastro-entérite…

Effectivement, certains virus résistent mieux lorsqu’il fait froid, car ils sont sensibles aux températures élevées. Ainsi, l’hiver favorise la multiplication et la circulation des agents pathogènes.

De plus, le froid fragilise nos muqueuses et ralentit nos défenses immunitaires.

Selon la saison, notre mode de vie change. Le climat hivernal nous pousse à rester enfermé à la maison. Or, la sédentarité et l’enfermement dans des espaces confinés sont propices aux épidémies. Aérez donc régulièrement vos intérieurs.

En somme, renforcer son système immunitaire pour affronter les désagréments de l’hiver est crucial.

Les carences : l’hiver peut mettre votre organisme à rude épreuve

 

Carences alimentaires hiver

 

Pour se battre contre les virus hivernaux et le froid, votre organisme dépense davantage d’énergie qu’en temps normal. Ainsi, vos besoins nutritionnels augmentent afin de pallier cette consommation excessive d’énergie qui mène parfois à des carences.

Par ailleurs, le corps humain peine à synthétiser certains nutriments en hiver.

C’est le cas, par exemple, de la vitamine D, dont la source principale est le soleil et sa luminosité. Cette vitamine participe à lutter contre la dépression hivernale et à maintenir les défenses immunitaires.

Les sources de vitamines et d’oligo-éléments se raréfient dans l’alimentation hivernale, pauvre en fruits et légumes frais. Quand l’apport nutritionnel quotidien est inférieur à vos besoins métaboliques, des carences apparaissent.

Voici les signes les plus fréquents d’une carence alimentaire :

  • Perte d’appétit,
  • Teint terne,
  • Chute de cheveux,
  • Troubles digestifs,
  • Baisse de la concentration,
  • Baisse immunitaire.

Certaines carences sont responsables des maux d’hiver : zinc, vitamines B, C et D.

Lutter contre les virus, la fatigue et la déprime saisonnière passe aussi par votre assiette !

 

Les meilleurs compléments alimentaires à prendre en hiver

La phycocyanine : le complément idéal pour retrouver de l’énergie naturellement en hiver

Victime de coups de mou en hiver ? La phycocyanine est votre alliée idéale pour retrouver tonus et vitalité, mais aussi pour stimuler votre système immunitaire.

 

Phycocyanine : votre alliée de l'hiver

 

Concentré actif de la spiruline, ce pigment oxydatif et anti-inflammatoire participe à la production de globules blancs ou leucocytes, qui agissent sur la réponse immunitaire innée et la réponse immunitaire adaptative.

Notre Spiruline Bleue, extraite à froid et sans solvant, est hautement assimilable. On la recommande essentiellement aux personnes fatiguées ou en prévention des maux hivernaux.

Grâce à son action sur le métabolisme et l’immunité, la phycocyanine prépare aux changements de saison et vous aide à faire le plein d’énergie.

Pour préparer l’hiver, vous pouvez opter pour une cure d’entretien, à raison de 2 cuillères à café par jour (soit 20 mg de phycocyanine) à diluer dans un liquide.

Pour booster un système immunitaire affaibli, optez pour une cure intensive. Consommez chaque matin à jeun 1 cuillère à soupe de spiruline bleue (soit 30 mg) dans un verre d’eau ou de jus de fruit.

La vitamine D : la vitamine dont vous manquez sûrement pour réduire les dépressions hivernales

Fatigué et/ou triste en permanence ? Vous manquez peut-être de vitamine D.

Votre organisme a besoin de soleil et de luminosité pour en synthétiser suffisamment. Plus facile à dire qu’à faire en hiver. C’est pourquoi la saison est propice aux carences en vitamine D.

Compenser le déficit de luminosité passe par la consommation d’aliments riches en vitamine D et/ou de compléments alimentaires. On en trouve naturellement dans les poissons, les produits laitiers, les champignons, les œufs… Cependant, leur teneur reste souvent insuffisante pour couvrir les besoins journaliers. Dans ce cas, il devient nécessaire de faire une cure de vitamine D3 naturelle sous forme de compléments alimentaires.

Les personnes les plus sensibles au déficit en vitamine D sont :

  • Celles qui s’exposent peu au soleil,
  • Les enfants,
  • Les personnes âgées,
  • Et les femmes enceintes.

La vitamine C : un grand classique efficace sur votre tonus et votre système immunitaire

La vitamine C constitue un grand classique des cures hivernales.

Ses actions sont multiples :

  • Anti-fatigue,
  • Maintien des défenses immunitaires : synthèse des immunoglobulines,
  • Antioxydante,
  • Maintien d’un métabolisme énergétique normal, synthèse des acides biliaires et des cytochromes hépatiques,
  • Absorption du fer et du calcium,
  • Maintien du système nerveux,
  • Synthèse de l’adrénaline et de la noradrénaline.

On la trouve naturellement dans les agrumes, les kiwis, d’autres fruits colorés (goyave, mangue, poivron), mais aussi certains légumes crucifères (brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles…).

En cas de cure, veillez à ne pas dépasser 1 g par jour. Consommez-la 12h avant le coucher pour éviter les problèmes d’endormissement.

 

Vitamine C complément alimentaire hiver

 

Profitez des bénéfices de ce booster immunitaire cumulés à ceux de la phycocyanine grâce à notre Vitamine C & Spiruline Bleue.

Les oméga-3 : parfaits pour retrouver de la vitalité mentale au plus fort de l’hiver

Efficaces contre la dépression et la fatigue morale, les oméga-3 vous permettent de retrouver votre vitalité mentale.

Anti-inflammatoire et anti-fatigue, ces acides gras améliorent la fluidité membranaire des cellules du système nerveux. Ils aident donc les neurones à véhiculer les informations et les neurotransmetteurs à fonctionner normalement.

De manière générale, consommer des oméga-3 réduit les inflammations et le risque de maladies. Ce sont également de précieux alliés pour la mémoire, les performances intellectuelles et cognitives, l’équilibre émotionnel

Certains aliments sont une source naturelle d’oméga-3, notamment les poissons gras tels que la truite, les sardines, les maquereaux, le thon, le saumon… Vous en trouverez aussi dans les huiles végétales et les oléagineux.

Si, malgré une alimentation équilibrée, vous êtes victime d’une carence en oméga-3, vous pouvez les consommer sous forme de gélules :

Pour une meilleure assimilation et efficacité, nous vous conseillons notre pack Concentration combinant les bienfaits de la phycocyanine et des oméga-3 :

Dans le cadre d’une cure d’entretien, prenez 3 capsules d’oméga-3 (soit 600 mg d’EPA et 450 mg de DHA) et 2 cuillères à café de phycocyanine (20 mg). Pour une cure intensive, variez légèrement les quantités avec 4 capsules d’oméga-3 (800 mg d’EPA et 600 mg de DHA) et 1 cuillère à soupe de phyco (30 mg).

La spiruline (en poudre ou paillette) : un bon moyen d’éviter les carences hivernales

Forte de sa composition nutritionnelle, la spiruline convient parfaitement pour éviter et lutter contre les carences hivernales.

 

Spiruline paillettes pour lutter contre les carences hivernales

 

Ce superaliment se constitue :

  • d’environ 65% de protéines végétales,
  • d’acides aminés,
  • de fer,
  • de vitamines (A, B, D, E et K),
  • d’oligo-éléments (zinc, magnésium, potassium, calcium…),
  • de pigments antioxydants
  • et d’acides gras essentiels.

Une cure de spiruline permet de compléter son alimentation, mais aussi de soutenir ses défenses naturelles et de faire le plein de vitalité.

Notre spiruline à paillettes est cultivée et récoltée dans notre ferme des Pyrénées. Son séchage à basse température préserve ses bienfaits et nutriments.

Vous pouvez la saupoudrer sur vos plats, dans un yaourt, une compote, une boisson, à raison d’1 cuillère à café par jour, soit 5 g de spiruline.

Les probiotiques : une bonne idée pour renforcer votre flore intestinale à l’approche de l’hiver

Le microbiote intestinal joue un rôle primordial dans le fonctionnement du système immunitaire. Il contribue à l’effet barrière de la muqueuse intestinale, ce qui protège les intestins des pathogènes.

70% des cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin. C’est pourquoi renforcer sa flore intestinale est primordial pour stimuler son système immunitaire.

Par prévention, vous pouvez chouchouter votre flore intestinale avec des prébiotiques que l’on trouve naturellement dans certains aliments, tels que la banane, l’artichaut ou les blancs de poireau…

Pour réparer une flore intestinale déséquilibrée ou abîmée par des microbes à répétition et/ou la prise d’antibiotiques, pensez aux probiotiques qui stimulent les défenses naturelles. Vous en trouverez notamment dans le lait fermenté, les yaourts, le kéfir, le kombucha et les légumes fermentés (kimchi, choucroute…). Il est également possible d’acheter des probiotiques en pharmacie.

Prendre soin de son microbiote s’opère sur le long terme grâce à :

  • Une alimentation équilibrée, riche en fibres,
  • Une activité physique régulière et modérée,
  • Un sommeil réparateur,
  • Et une bonne gestion du stress.

Les vitamines B : parfaites pour accroître votre énergie en hiver

Les vitamines B sont des vitamines hydrosolubles qui interviennent dans de nombreuses fonctions métaboliques vitales.

En effet, elles participent à la conversion des macronutriments (protéines, glucides et lipides) en énergie.

C’est pourquoi veiller à ses apports en vitamines B contribue à accroître tonus et vitalité.

Elles agissent également sur le moral et le sommeil :

  • La vitamine B6 intervient dans la gestion du stress et de l’humeur en activant certains neurotransmetteurs.
  • Les vitamines B2, B3 et B12 stimulent la production de sérotonine, l’hormone du bien-être et de l’humeur, lors de la synthèse des protéines et acides gras.
  • La vitamine B9 permet de lutter contre la fatigue et les problèmes de sommeil.

Les vitamines B se trouvent principalement dans les céréales et les graines, le pain complet, les abats, le poisson, la volaille, le jaune d’œuf… Des fruits et légumes sont source de certaines vitamines B, comme la banane riche en B6 et B8 ou l’avocat en B5 et B6. Par contre, la vitamine B12 se trouve exclusivement dans des produits d’origine animale, ce qui explique que les végétariens et surtout les végans soient souvent victimes de carence.

Il existe des compléments alimentaires pour compenser les déficits en vitamine B.

Le Zinc : un minéral qui peut donner un coup de boost à votre système immunitaire

Le zinc est un oligo-élément d’exception pour faire face aux changements de saisons. Ce minéral permet de booster votre système immunitaire, de vous protéger du froid et des microbes.

Son action stimulante sur les globules blancs contribue à améliorer la réponse immunitaire et la récupération en cas de maladie.

On en trouve en grande quantité dans les huîtres et le foie de veau, mais aussi à moindre mesure dans la viande de bœuf, les grains de sésame, la volaille, les palourdes et les légumineuses.

Le Fer : un complément à considérer pour la fatigue et la tolérance au froid

Cause fréquente de fatigue et de frilosité, les carences en fer touchent 1,5 milliard de personnes dans le monde.

Indispensable à la production d’hémoglobine, l’oligo-élément participe au transport d’oxygène vers les tissus et à la régulation de la température corporelle.

Si vous vous sentez fatigué et avez souvent les extrémités froides, vous souffrez possiblement d’un déficit en fer.

Vous pouvez en trouver en quantité non-négligeable dans les haricots, les lentilles, les légumes verts à feuille ou la viande rouge. Le fer d’origine animale est souvent le plus assimilable. Néanmoins, le fer de la spiruline, d’origine végétale, est particulièrement biodisponible et bien digéré par l’organisme humain.

Il existe aussi des cures de fer de synthèse, bien que nous vous conseillons de vous tourner vers des compléments naturels pour des raisons d’assimilation et de qualité.

 

Conclusion

Votre organisme est mis à rude épreuve durant l’hiver : baisse de la luminosité, froid, recrudescence et résistance des virus.

Stimuler votre système immunitaire pour affronter les maux de l’hiver passe par une alimentation équilibrée. Cependant, on a parfois besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire pour combattre les carences et renforcer son immunité. Pensez, dans ce cas, aux compléments alimentaires naturels.

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir quel produit Performe est fait pour vous

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir
quel produit Performe est fait pour vous

Plus d’articles sur la Phycocyanine

Diabète et spiruline : que faut-il savoir ?

Spiruline et diabète : ce qu’il faut savoir

Selon la Fédération Internationale du Diabète, en 2019, 463 millions d’adultes (entre 20 et 79 ans) étaient atteints de diabètedans le monde. Elle estime qu’en 2045, ils seront plus de 700 millions. En France, le nombre de diabétiques
En savoir plus
Ski et alimentation

Que manger au ski ? Aliments et compléments conseillés

Quand on part au ski, il est primordial de veiller à son alimentation. La pratique sportive, dans le froid et en altitude, exige des besoins nutritionnels spécifiques, car les sports d’hiver sont particulièrement énergivores. En effet, l’altitude et le froid mettent votre organisme à
En savoir plus
Rhume et fatigue : quels compléments alimentaires ?

Rhume : comment réduire la fatigue ?

En hiver, votre organisme se retrouve confronté à une double menace : la baisse des températures et de l’ensoleillement. Cette combinaison offre un terrain propice à la fatigue, à une baisse de l’immunité et aux virus saisonniers. Résultat, vous rentrez
En savoir plus

Shopping cart