Skip to content

Comment la spiruline est-elle cultivée ?

Points clés

  • La spiruline nécessite des conditions de culture proches de celles de son milieu naturel.
  • La qualité de la microalgue dépend du type et des conditions de production.
  • Les cycles de production de la spiruline se synchronisent selon les saisons avec une période de pousse et une période d’hivernage.
  • La culture de spiruline est respecteuse de l’environnement.

La spiruline, aliment miracle du XXIème siècle, bénéficie d’une excellente composition nutritionnelle. C’est d’ailleurs ce qui en fait un complément alimentaire si réputé.

Mais toutes les spirulines se valent-elles ? Selon le mode de production, de récolte et de traitement, la qualité est-elle toujours la même ?

Zoom sur la manière dont notre micro-algue préférée se cultive et sur l’impact de la production sur sa qualité.

 

Quelles sont les conditions de culture de la spiruline ?

La spiruline a besoin de chaleur

 

Spiruline, une production qui a besoin de soleil et de lumière

 

Elle doit être cultivée dans une eau chaude d’environ 35°C, variant entre 25 et 38°C.

La constance de la température constitue également un critère important pour le développement de l’algue. C’est pourquoi la plupart des bassins de culture de spiruline se trouvent sous serre afin de récupérer et de maintenir la chaleur, mais aussi de les protéger des pollutions et des intempéries.

La lumière est indispensable à la culture de la spiruline

La spiruline a besoin d’environ 16 h d’ensoleillement par jour, non consécutives. Afin de booster la photosynthèse et la productivité, il est nécessaire d’intercaler des phases d’ombre entre les périodes d’exposition à la lumière.

La croissance de la spiruline s’appuie effectivement sur le processus de la photosynthèse. Une fois la taille requise atteinte, elle se scinde en deux spécimens. Puis, le mécanisme se répète, ce qui entraîne une multiplication rapide de la micro-algue pouvant aller jusqu’à 25% par jour.

Les bassins d’eau peuvent être munis de mécanismes de brassage pour que tous les filaments soient exposés au soleil et pour que l’eau soit oxygénée.

L’eau basique est essentielle pour cultiver de la spiruline

Le pH de l’eau des bassins de culture de spiruline est compris entre 9 et 11. L’eau y est donc basique.

L’alcalinité de l’eau s’obtient notamment grâce au bicarbonate ou au gaz carbonique. Elle permet de protéger le bassin des contaminations par les bactéries et d’autres algues.

Les sels minéraux : indispensables pour nourrir la spiruline

La production de spiruline nécessite une eau saumâtre, légèrement salée, riche en nutriments.

La micro-algue aime les eaux contenant du carbone, de l’azote, du phosphore, du fer, du magnésium, du calcium, du potassium, des sels minéraux et des oligo-éléments.

Ceux-ci agissent comme des engrais naturels et contribuent au développement des vertus de l’algue.

 

Dans quelles parties du monde trouve-t-on la spiruline à l’état sauvage ?

La spiruline se développe naturellement dans des lagunes ou des lacs tropicaux et équatoriaux, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie du Sud, notamment au Pérou, au Chili, au Mexique, en Inde et au Tchad.

Les lacs Lonar en Inde et Paracas au Chili font partie des lieux les plus connus de présence naturelle de spiruline. L’algue est également utilisée par les Kanembous du Tchad depuis des millénaires comme complément alimentaire lorsque la nourriture se fait rare.

Chaque année, elle prospère en surface lors des saisons chaudes et descend dans le fond des lacs lors des saisons froides.

À l’état naturel, il existe différentes souches de spiruline : ondulée, spiralée, …

Cette mirco-algue s’est hissée au rang d’aliment miracle du XXIème siècle. Dans les années 60, ses propriétés sont reconnues par l’OMS et l’UNICEF, notamment pour combattre les famines et la malnutrition. Une dizaine d’années plus tard, l’ONU la classe meilleur aliment d’avenir. Puis, dans les années 80, la NASA et l’ESA commencent à étudier sa production en navette spatiale.

 

Où se trouvent les principaux lieux de culture de la spiruline en France ?

 

Ferme spécialisée spiruline et phyco Performe, Belle Auriole

 

Si l’on trouve en France des producteurs de spiruline sur l’ensemble du territoire, ces derniers sont majoritairement concentrés dans le sud du pays.

C’est dans les années 80 que les premières souches sont apportées en France pour sa production en fermes aquacoles.

Dr Ripley Fox initie quelques années avant une ferme expérimentale de spiruline à La Roquette, dans l’Hérault. Il publie ses travaux en 1986 et en 1999 à ce sujet. Ces études scientifiques servent de référence aux cultures paysannes mises en place sur les différents continents pour contrer les problèmes de malnutrition et l’exploitation industrielle chinoise et états-unienne de l’algue.

Les souches développées en France dans de petites et moyennes productions sont différentes de celles observées à l’état naturel, car elles se sont peu à peu adaptées aux nouvelles conditions de culture et au climat. Ces modifications s’opèrent naturellement, il s’agit d’une évolution des espèces et non d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

La Fédération des Spiruliniers de France voit le jour en 2009 grâce à une trentaine de producteurs français. Elle réunit désormais plus de 160 adhérents, mêlant producteurs et porteurs de projets. Son but est de valoriser et de développer la culture de spiruline française artisanale.

 

Quels sont les modes de culture de la spiruline ?

Il existe de nos jours différents modes de culture de la spiruline : à petite, moyenne et grande échelle.

Peu importe le mode de culture, la cyanobactérie se développe toujours dans des conditions similaires, proches de celles de son milieu naturel.

La culture artisanale de la spiruline : minoritaire mais possible en autoproduction

La culture de spiruline peut être artisanale, même si ce mode de production reste minoritaire.

Ce genre de culture se développe notamment dans les régions où la spiruline est très consommée.

Cette production paysanne de petite taille s’effectue dans des petits bassins ou des pots de boue, mélangeant tous les nutriments essentiels à la micro-algue.

La culture de spiruline dans des fermes spécialisées : la majorité de la spiruline française

Ces dernières années, la France a su développer une production de moyenne échelle, produisant jusqu’à 1000 kg tous les 10 ares. La taille de ces fermes spécialisées varie de 100 à 5000 m2.

Elles se développent essentiellement dans le sud de la France et travaillent de manière saisonnière.

La période de d’encemencement s’effectue en mars et la récolte jusqu’au mois d’octobre, dépendant du climat.

Les produits sont disponibles en circuit court sur Internet ou dans des magasins bio.

La culture intensive de spiruline : caractéristique de l’industrie du complément alimentaire

La culture de spiruline a vécu un boom dans les années 70. Elle connaît depuis les dérives de l’agro-alimentaire et de son industrialisation.

De grosses productions se développent ainsi en Chine et aux Etats-Unis, à l’origine de 50% de la production mondiale. Le climat de ces régions permet une production intensive.

Dans ce cas, la culture s’effectue dans des bassins d’aquacultures immenses de quelques hectares.

 

Comment se déroule un cycle de culture de spiruline ?

Les cycles de culture de spiruline se synchronisent selon les saisons avec une période de pousse et une période d’hivernage (repos).

L’augmentation naturelle de la luminosité et de la chaleur durant l’été stimule la croissance de la micro-algue, de mai à octobre environ.

Exemple d’un cycle de culture de spiruline chez Performe dans les Pyrénées-Orientales

 

 

Étape 1 : on ensemence un bassin en début de saison avec une souche conservée au chaud tout l’hiver en laboratoire.

Étape 2 : on la nourrit avec un milieu de culture contenant tous les nutriments nécessaires à son bon développement.

Étape 3 : la spiruline se développe et se multiplie dans le bassin sous serre grâce au processus de la photosynthèse.

Étape 4 : on la récolte à l’aide d’un tamis vibrant qui sépare les grands filaments des petits filaments de spiruline. Les plus grands filaments sont captés par le tamis alors que les petits passent à travers les mailles et retournent se développer dans le bassin.

Étape 5 : on obtient sur le tamis une pâte verte. Il s’agit de la spiruline fraîche. Elle peut être consommée ainsi dans les jours à venir ou séchée et commercialisée sous forme de paillettes. On peut également y extraire son or bleu, la phycocyanine.

Étape 6 : on nourrit la spiruline après la récolte pour qu’elle puisse continuer son bon développement.

Les différentes étapes de la récolte et du séchage

Le filtrage

Pour être récoltée, la spiruline nécessite une filtration par pompage des eaux des bassins d’aquaculture envoyées sur un système de tamis. La filtration permet d’obtenir une pâte verte, la biomasse. Celle-ci est ensuite rincée à l’eau douce, puis à nouveau filtrée.

Le pressage

Pour extraire un maximum d’eau de cette biomasse, la prochaine étape consiste à la presser afin d’obtenir la spiruline fraîche.

Cette étape est primordiale pour préparer au séchage final et obtenir un produit de bonne qualité. Elle doit se faire immédiatement après le filtrage afin d’éviter que la micro-algue souffre de la chaleur.

La biomasse est pressé avec plusieurs centaines de kilos afin d’en évacuer un maximum d’eau.

La mise en forme

Production de spiruline Performe, séchage

 

La consistance de la spiruline fraîche est celle d’une sorte de pâte à modeler qu’il reste à façonner.

Le premier façonnage avant séchage consiste à faire des spaghettis à partir de la pâte. Ces filaments doivent être de taille homogène afin qu’ils sèchent tous à la même vitesse dans le séchoir. Il existe, pour ce faire, des filiaires.

Le séchage

Les spaghettis de spiruline sont alors disposés sur des claies de séchage. Elles peuvent être placées dans une chambre noire avec des chauffages, des déshumidificateurs et des ventilateurs.

Afin de respecter la spiruline et de conserver ses bienfaits, le séchage doit se faire à basse température, entre 30 et 40°C maximum.

Le temps de séchage varie selon le nombre et l’épaisseur des filaments, mais aussi du nombre de claies superposées dans le séchoir. On compte en moyenne 6h de séchage. C’est à cette étape que l’on obtient les brindilles.

Ensuite, les brindilles séchées peuvent être broyées en poudre. La poudre peut enfin être compressée sous forme de comprimés ou conditionnée sous forme de gélules.

Dans les productions industrielles, le séchage s’effectue par atomisation, ce qui nuit considérablement à la micro-algue et anéantit ses différents apports.

Chez Performe, nous voulons réduire les étapes superflues de transformation de la spiruline afin d’obtenir un produit plus pur. C’est pourquoi nous privilégions le séchage à froid et la commercialisation sous forme de paillettes, pour éviter des étapes de broyage et de compression supplémentaires. Retrouvez ici le processus de fabrication de nos paillettes de spiruline.

 

Est-il possible de cultiver de la spiruline chez soi ?

Oui, il est possible de mettre en place sa micro-production de spiruline. Cependant, cela nécessite de respecter des conditions particulières et d’effectuer quelques investissements.

Comment cultiver de la spiruline à la maison ?

Premièrement, vous devez vous procurer une souche de spiruline déjà en culture chez un producteur local.

Concernant le matériel, vous avez besoin d’un bassin d’une superficie d’1 à 2 m2 par personne. Remplissez-le de 20 cm d’eau.

Protégez-le d’un châssis ou d’une petite serre pour maintenir l’atmosphère à une température optimale. L’été, soulevez le châssis pour une meilleure exposition au soleil et ventiler, l’hiver, laissez fermé.

Pour contrôler le pH et la température de l’eau, munissez-vous également d’un pH-mètre et d’un thermomètre. Enfin, contrôlez régulièrement la qualité de l’eau et le développement des filaments grâce à un microscope.

En effet, la spiruline pour se développer nécessite une température autour de 30-35°C et d’un pH autour des 10-11. Ces paramètres doivent être systématiquement contrôlés.

Brassez régulièrement l’eau du bassin pour que tous les filaments profitent équitablement de l’exposition au soleil. Vous pouvez le faire manuellement ou investir dans un système de pompes et de chicane.

Avec le soleil, l’eau a tendance à s’évaporer. Rajoutez donc de l’eau afin de toujours maintenir le même niveau d’eau.

La récolte s’effectue entre avril et octobre selon les régions. Il peut s’agir d’une récolte quotidienne.

Préférez récolter les filaments flottants de spiruline tôt le matin pour conserver un maximum de ses bienfaits. Récoltez au fur et à mesure pour garder la même taille de culture.

Commencez par filtrer grâce à une passoire et rincez pour retirer les impuretés. Puis, utilisez un tamis et pressez pour en extraire toute l’eau.

Vous pouvez dès à présent consommer votre spiruline fraîche. Celle-ci se conserve entre 2 et 3 jours au réfrigérateur.

Ma culture de spiruline peut-elle être rentable ?

S’il est possible de cultiver votre propre spiruline, ne vous attendez pas non plus à en produire une quantité astronomique.

La méthode décrite implique de posséder un terrain suffisamment grand. Pour les autres, il existe désormais des kits de culture et des phytotières, mais votre production risque d’être particulièrement limitée.

Dans tous les cas, la culture de spiruline nécessite d’être équipé et le matériel indispensable n’est pas bon marché. Néanmoins, pour ceux désireux de consommer de la spiruline fraîche et habitant loin d’un producteur local, cela peut valoir la peine d’investir.

 

La culture de la spiruline est-elle respectueuse de l’environnement ?

En plus de ses qualités nutritionnelles, la spiruline présente des avantages environnementaux.

Le prorata apport protéique / consommation énergétique de la spiruline est très avantageux.

En effet, pour la même productivité, il faut une surface 30 fois moins importante que pour le soja, 40 fois moins que le maïs, 60 fois moins que le blé et jusqu’à 300 fois moins que la viande de bœuf. Et ce n’est pas tout, la spiruline nécessite 3 fois moins d’eau que la culture de soja, 4 fois moins que celle du maïs et jusqu’à 5 000 fois moins que l’élevage bovin.

Le rendement énergétique de la spiruline est donc bien supérieur à de nombreuses autres cultures, sources de protéines. Il est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois supérieur à celui du maïs et 150 fois supérieur à l’élevage de viande bovine.

Malgré les besoins en eau et en chaleur de la culture de la microalgue, celle-ci est donc considérée comme plus respectueuse de l’environnement que les autres productions agricoles de protéines animales et végétales.

De plus, la culture de spiruline ne nécessite pas l’usage de pesticides et d’insecticides pour obtenir un bon rendement.

 

Le milieu et le mode de culture de la spiruline ont un impact direct sur la qualité finale de la micro-algue. Il est donc important d’opter pour des spirulines produites à petite ou moyenne échelle, dans des exploitations respectueuses de l’environnement et dans des bassins exempts de métaux lourds. Les spirulines issues de productions industrielles de Chine et des Etats-Unis sont, elles, à proscrire.

La micro-algue développée en milieu sain et traitée respectueusement (séchage à basse température, transformation limitée,…) regorge de macro et de micronutriments. Riche en protéines, acides gras essentiels, fer, vitamines et phycocyanine, ce super-aliment constitue votre meilleur allié forme et santé !

 

Vos besoins

Explorez nos produits selon vos besoins personnels

Plus d’articles sur la Phycocyanine

alimentaion régimes végans et végétariens, fatigue chronique

Végans et Végétariens : comment éviter la Fatigue Chronique ?

La fatigue chronique s’apparente à une fatigue constante, difficile à soulager grâce au repos. Ce syndrome touche davantage les femmes que les hommes. Il est également récurrent chez les végétariens
En savoir plus

Qu’est-ce que la phycocyanine ?

La phycocyanine est notre spécialité, et l’ingrédient que vous trouverez dans la plupart de nos compléments alimentaires. Si vous n’êtes pas encore familier avec la phycocyanine, voici ce que vous
En savoir plus
Pack Rentrée Performe, Oméga 3 et Phycocyanine, Concentration, mémoire et performances scolaires

Oméga 3 pour la mémoire et la concentration : notre guide

Les oméga 3 sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Les EPA et DHA, deux de ces trois acides gras essentiels, jouent un rôle déterminant pour votre cerveau. Ils stimulent
En savoir plus

Shopping cart

Produits soin Belesa et Spiruline Bleue Performe

Box Bien-être

Collaboration 100% Occitanie

Belesa Made in Cévennes et Performe pour une beauté holistique !

*Offre en édition limitée