Skip to content

Stress oxydatif et radicaux libres : quels traitements naturels ?

🕐 : 7 minutes

Table des contenus

Points clés

  • Le stress oxydatif correspond à un déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants.
  • L’organisme génère naturellement des radicaux libres.
  • Les radicaux libres proviennent aussi de facteurs exogènes : alimentation, pollution, tabac, alcool, exposition au soleil.
  • Il existe des manières naturelles de lutter contre le stress oxydant.
  • Une supplémentation en phycocyanine, en vitamine C, en zinc ou en cuivre peut aider à rééquilibrer la balance entre pro-oxydants et antioxydants.

Le stress oxydatif, cela vous parle ? Il s’agit d’un des pires ennemis de l’organisme humain, responsable du vieillissement cutané et de nombreux problèmes de santé.

Pour en comprendre le mécanisme, nous vous expliquons ce qu’est le stress oxydant et quelles en sont les causes. Vous verrez que le combat n’est pas perdu d’avance et qu’il existe des astuces naturelles pour lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif.

 

Qu’est-ce que le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif est également connu sous le nom de stress oxydant ou de pression oxydative. Il ne doit pas être confondu avec le stress psychique.

Chaque jour, nos cellules subissent une série d’agressions, causes de leur altération.

Le stress oxydatif résulte principalement d’un déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants.

L’oxygène que l’on respire est en partie responsable de ce phénomène. Si cet élément est vital, il entraîne pourtant des réactions d’oxydation, sources de radicaux libres.

Sommairement, l’oxydation fait rouiller notre organisme.

La pression oxydative n’est pas une maladie, mais elle peut causer différents problèmes de santé.

 

Quels sont les symptômes du stress oxydatif ?

Le stress oxydant endommage notre ADN et favorise le vieillissement cellulaire et donc celui de notre peau. Il entraîne l’apparition de cheveux blancs et de rides, le dessèchement cutané, la baisse de la vue ou encore un ralentissement global de notre métabolisme.

À terme, il pourrait même entraîner des inflammations, des maladies chroniques évolutives, des maladies dégénératives, voire des cancers.

Parmi les maladies causées par le stress oxydatif, on compte la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, les risques d’infarctus, de maladies cardiovasculaires et d’AVC. Il serait également responsable de l’apparition et de l’évolution de la cataracte et d’arthrite rhumatoïde.

Chez les sportifs, une pression oxydative trop importante endommage les cellules musculaires et impacte les performances, la force musculaire et l’endurance. Le risque de blessures augmente et la fatigue devient plus pressante.

 

Le rôle des radicaux libres dans le stress oxydatif

Les radicaux libres agressent nos cellules, ce qui entraîne la formation de stress oxydatif.

On les appelle aussi ERO, espèces réactives de l’oxygène.

Le corps produit naturellement les radicaux libres, mais ces molécules proviennent également de sources extérieures (radicaux libres exogènes).

Si le déséquilibre entre ERO pro-oxydants et antioxydants provoque l’oxydation de l’organisme, les radicaux libres ne sont pas pour autant des molécules ennemies. En effet, ils permettent la stagnation cellulaire et de lutter contre certains virus.

Seul le déséquilibre est mauvais pour l’organisme lorsque la défense oxydante ne suffit plus. Cela signifie que nous sommes en déficit en matière d’antioxydants, boucliers naturels contre les radicaux libres.

Le tout est donc de maintenir l’équilibre entre ERO et antioxydants, ce qui n’est pas toujours évident, car il dépend aussi de facteurs extérieurs sur lesquels nous n’avons pas toujours le contrôle.

 

Quelles sont les principales causes de radicaux libres ?

Les radicaux libres sont générés par notre organisme lorsque l’on respire de l’oxygène.

Leur production dépend également de nombreux facteurs environnementaux, tels que les rayons UV, le tabagisme, la consommation d’alcool, une alimentation trop riche, une pratique sportive intensive, la sédentarité, la pollution, le stress et la fatigue.

Le soleil favorise la production de radicaux libres

Les rayons UV favorisent la production de radicaux libres par l’organisme.

Lors d’une surexposition au soleil, nous prenons des coups de soleil qui résultent du stress oxydatif.

La pollution est une cause de déséquilibres de nos radicaux libres

La pollution et la poussière dégradent notre peau à cause d’une surproduction de radicaux libres. Elles accélèrent le stress oxydatif en aggravant les effets de l’exposition au soleil.

Concrètement, la peau devient sèche, terne, sensible et vieillissante. Des tâches, des imperfections et des pores obstrués peuvent aussi apparaître.

Un mauvais régime alimentaire peut stimuler les radicaux libres

Une alimentation déséquilibrée stimule la production d’ERO.

Les pesticides et les conservateurs, notamment contenus dans les aliments transformés industriellement, entretiennent aussi le déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants.

Le tabac, c’est tabou (si vous ne souhaitez pas de radicaux libres)

Le tabac se compose de goudron dans lequel se trouvent de nombreux produits générateurs d’oxydants.

Certains médicaments peuvent accroître la production de radicaux libres

Les médicaments contiennent différents composés chimiques. Certains d’entre eux sont susceptibles d’accroître la production de radicaux libres, notamment les anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

Sports à haute intensité et d’endurance, une source potentielle de stress oxydant

Une chose est sûre, la pratique raisonnée d’une activité physique est essentielle pour rester en bonne forme et en bonne santé.

A contrario, lorsque l’on pousse excessivement nos capacités, notre corps doit trouver un moyen de produire plus d’ATP, la molécule d’énergie. Ce phénomène engendre la production de radicaux libres.

Les sports intensifs et d’endurance, comme le cyclisme, les marathons, l’ultra trail, le HIIT ou le CrossFit, peuvent donc entraîner des dommages structurels sur notre organisme, particulièrement au niveau des cellules musculaires.

La pratique d’exercices trop intensifs, surtout lorsqu’elle est occasionnelle, cause un déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants, dû à la surconsommation d’oxygène pendant l’effort.

Dans ce cas, vous ressentez une fatigue précoce, une diminution de votre force musculaire, des crampes, des courbatures et parfois quelques troubles digestifs.

 

Peut-on vraiment supprimer le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif ne peut disparaître comme par magie. Néanmoins, il est possible de rééquilibrer la balance entre oxydants et antioxydants.

Il existe divers moyens de lutter naturellement contre la pression oxydative en favorisant la production et l’assimilation d’antioxydants.

 

Comment lutter naturellement contre le stress oxydatif et les radicaux libres ?

Pour combattre le stress oxydant, la règle numéro un est d’opter pour un mode de vie sain.

De bonnes habitudes permettent de limiter l’exposition aux radicaux libres et de stimuler le nombre d’antioxydants.

Cela passe par :

  • une alimentation équilibrée et bio,
  • l’arrêt de consommation d’alcool et de tabac,
  • la protection de votre peau aux rayons UV (écran total, vêtements, chapeau…),
  • une pratique sportive régulière et modérée.

Avoir une alimentation saine et riche en antioxydants : une étape essentielle pour lutter contre les radicaux libres

Limiter la production de radicaux libres est possible grâce à une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et légumes. On parle de “manger l’arc-en-ciel”.

Les aliments gras et sucrés se consomment avec modération.

Privilégier les produits bio et locaux permet de réduire son exposition aux pesticides.

Il existe des aliments connus pour leurs propriétés antioxydantes et riches en vitamine C qui protège vos cellules du stress oxydant, comme les :

  • légumes orange (carottes et courges…) ;
  • légumes crucifères (choux, brocolis, blettes, navet, radis…) ;
  • épinards et l’artichaut ;
  • agrumes ;
  • pommes, mangues, abricots et kiwis ;
  • baies et fruits rouges (mûres, cassis, myrtilles, framboises, fraises…) ;
  • aliments riches en oméga-3 (sardines, maquereaux, graines de chia, huile de lin…) ;
  • certains aromates (gingembre, curcuma, cumin, thym, persil, clou de girofle…).

Les graines et fruits à coques sont riches en vitamine E, élément essentiel pour lutter contre la pression oxydative.

N’hésitez pas non plus à consommer des aliments sources de zinc, de sélénium et de cuivre.

Les boissons riches en flavonoïdes comme le cacao, le thé vert et le café sont aussi intéressantes.

Pratiquer une activité physique régulière : un moyen naturel de réguler vos radicaux libres

Adopter une bonne hygiène de vie va de pair avec la pratique d’une activité physique.

Faites du sport de façon régulière et modérée et optez pour un sport respectueux de votre physiologie. Tout comme la sédentarité, la pratique sportive intensive n’est pas recommandée. Pratiquez minimum une demi-heure quotidienne d’exercice modéré tel que la marche, le vélo, la natation ou même le jardinage.

Le rythme dépend principalement de votre âge. De 6 à 20 ans, nous recommandons la pratique d’exercices physiques modérés pendant 1h par jour. Entre 20 et 65 ans, pratiquez des exercices sportifs modérés pendant 30 minutes, 3 à 5 fois par semaine. Enfin, après 65 ans, intégrez à votre quotidien une activité physique légère ou modérée. Il est important d’entretenir son équilibre, sa coordination et sa souplesse.

Limiter votre exposition au soleil : indispensable pour lutter contre le stress oxydatif

Pour lutter naturellement contre les radicaux libres, il est primordial de limiter son exposition au soleil.

 

Exposition au soleil et stress oxydatif

 

Lors de vos sorties et voyages, portez un chapeau et de la crème solaire à indice de protection élevé.

Contrôler votre stress limite également votre stress oxydant

Le stress psychique et chronique a tendance à stimuler la production de radicaux libres. En limitant votre exposition au stress, vous participez à équilibrer la balance entre oxydants et antioxydants.

Évitez le plus possible de vous confronter à des situations stressantes.

Il existe aussi des moyens de gérer son stress, tels que la méditation, le yoga, la sophrologie, les promenades dans la nature, la lecture ou le Qi Gong.

Ne pas vous exposer à la pollution limite votre production de radicaux libres

Nous sommes confrontés quotidiennement à la pollution : gaz d’échappement, produits ménagers, peintures…

Limiter son exposition à la pollution peut donc sembler difficile. Cependant, vous pouvez aérer régulièrement votre intérieur, pratiquer une activité sportive en extérieur en dehors des pics de pollution, utiliser des produits ménagers respectueux de l’environnement et non-toxiques.

 

Les meilleurs compléments alimentaires 100 % naturels pour lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif

Dans certains cas, le recours à une supplémentation peut être nécessaire pour minimiser le stress oxydatif.

Alternez des cures de 3 mois de compléments alimentaires antioxydants avec des pauses de 3 mois. Attention, une consommation exagérée de suppléments peut avoir une action contradictoire. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

La phycocyanine : le meilleur complément alimentaire contre les radicaux libres toutes catégories

La phycocyanine, concentré actif de la spiruline, est un puissant antioxydant. En effet, elle se compose de zinc, de caroténoïdes et d’enzymes tels que les superoxydes dismutases (SOD), efficaces pour lutter contre le stress oxydatif. Elle serait ainsi jusqu’à 20 fois plus puissante que la vitamine C et 16 fois plus que la vitamine E.

C’est pourquoi l’extrait de spiruline permet de réduire les effets néfastes des radicaux libres et de garantir la protection et le renouvellement cellulaire.

La posologie recommandée dépend de votre situation.

Lors d’une cure d’entretien, nous vous conseillons notre Spiruline Bleue, entre 1 et 3 mois, à raison de 2 cuillères à café par jour (20 mg de phyco).

Pour protéger votre corps du stress oxydant, booster votre récupération et vos performances sportives, optez pour une cure de Spiruline Bleue+ à raison de 2 cuillères à café par jour (60 mg de phyco).

Pour les sportifs intensifs, en recherche de repousser leurs limites, notre Ultra Spiruline Bleue+ est la plus adaptée. Elle se consomme comme suit :

  • Endurance : 2 cuillères à café par jour (120 mg de phycocyanine) ;
  • Récupération : 1 à 2 cuillères à café par jour après l’effort ;
  • Optimisation : 2 cuillères à café le matin à jeun les jours d’entraînement et une cuillère à café après l’effort.

La vitamine C : un complément alimentaire naturel intéressant contre le stress oxydatif

La vitamine C contribue aussi à protéger vos cellules contre la pression oxydative.

 

Vitamine C et phycocyanine pour lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif

 

Pour des bienfaits maximisés et une meilleure assimilation, nous vous recommandons notre Vitamine C & Spiruline Bleue. En cure d’entretien, prenez 2 cuillères à café par jour pour bénéficier de 480 mg de vitamine C et de 20 mg de phycocyanine.

Ce complément alimentaire combine les vertus de la vitamine C et de la phycocyanine. Retrouvez notre article au sujet du combo Vitamine C et phyco pour en savoir plus sur ses propriétés.

Conclusion

Si le stress oxydatif ne se soigne pas, il reste possible de contrôler le déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants.

Pour cela, il suffit d’adopter un mode de vie sain qui se base sur une alimentation équilibrée et variée, la pratique sportive régulière et modérée et la limitation des facteurs néfastes (stress, pollution, rayons UV, tabac, alcool).

Si cela ne suffit pas à renverser la balance, vous pouvez recourir à des compléments alimentaires naturels, tels que la phycocyanine, la vitamine C, le zinc ou encore le cuivre.

Retrouvez tous nos produits sur notre boutique en ligne.

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir quel produit Performe est fait pour vous

Quel produit choisir ?

Laissez vous guider par notre quizz pour découvrir
quel produit Performe est fait pour vous

Plus d’articles sur la Phycocyanine

Diabète et spiruline : que faut-il savoir ?

Spiruline et diabète : ce qu’il faut savoir

Selon la Fédération Internationale du Diabète, en 2019, 463 millions d’adultes (entre 20 et 79 ans) étaient atteints de diabètedans le monde. Elle estime qu’en 2045, ils seront plus de 700 millions. En France, le nombre de diabétiques
En savoir plus
Ski et alimentation

Que manger au ski ? Aliments et compléments conseillés

Quand on part au ski, il est primordial de veiller à son alimentation. La pratique sportive, dans le froid et en altitude, exige des besoins nutritionnels spécifiques, car les sports d’hiver sont particulièrement énergivores. En effet, l’altitude et le froid mettent votre organisme à
En savoir plus
Rhume et fatigue : quels compléments alimentaires ?

Rhume : comment réduire la fatigue ?

En hiver, votre organisme se retrouve confronté à une double menace : la baisse des températures et de l’ensoleillement. Cette combinaison offre un terrain propice à la fatigue, à une baisse de l’immunité et aux virus saisonniers. Résultat, vous rentrez
En savoir plus

Shopping cart